lundi 17 juin 2013

Princesses Disney et espoirs capillaires déçus

Disney, c'est bien sympa quand tu es gamine, puis tout s'écroule : le Prince charmant n'existe pas, et on t'avait même pas dit que tu pouvais aussi envisager une Princesse charmante. La Méchante Reine ne peut pas être vaincue, puisqu'elle a pris vie sous la forme de ta patronne, et que si elle te sort par les yeux, tu n'as qu'à démissionner. Les génies, les nains rigolos, les champignons qui font rétrécir (ou grandir, je sais plus) et les poissons qui parlent, on les attend toujours. Mais surtout... SURTOUT ! On croyait qu'avoir des cheveux de ouf malade c'était trop facile. Tu parles !!


Tu crois pouvoir avoir des cheveux comme ça un jour ? Et bah bon courage !

Déjà, les Princesses Disney, elles ont pas eu besoin d'aller tous les mardis matin à la piscine avec Madame Jouini en CE1, qui refusait de te donner un coup de main pour mettre ton bonnet de bain. Elles ont pas eu de mère pour leur dire qu'avec les cheveux courts le putain de bonnet de bain serait plus facile à enfiler. Elles se sont pas fait massacrer leurs saintes bouclettes par un coiffeur psychopathe juste pour aller barboter une dizaine de fois dans la pisse et le chlore d'une piscine municipale de merde ! (Tu le sens bien le traumatisme infantile vieux de 20 ans là ?)

Bref, elles sont là les Princesses, tranquilles, à cueillir des glands et à parler aux oiseaux, pendant que tu pleures sur tes pointes fourchues, ton cuir chevelu gras, ta couleur qui tient pas et l'heure trop matinale à laquelle tu dois te lever pour tenter de faire tenir ton brushing ou lisser ta tignasse.


On nous ment : les cheveux comme ça, ça n'existe pas en vrai ! 

Parce que oui, la Princesse a le cheveu brillant, souple, lisse, long et volumineux à souhait. Il pleut ? Elle ne frisotte pas ! Il y a du vent ? Pas un nœud à l'horizon, mon capitaine ! Elle a les cheveux d'une couleur sublime et improbable ? C'est naturel ! Sa coupe est parfaite ? Mais il n'y a pas de coiffeur dans la forêt ! Ah moins qu'on nous ait caché Fifou, le huitième nain coloriste ? Bref...

A bientôt 30 balais (aïe-euh !), je garde l'espoir secret, naïf et totalement con d'arriver un jour à quelque chose dans ce genre là niveau cheveux :

Ariel, mon Graal capilaire

Sachant que c'est pas gagné, car il y a un an j'en étais encore là...


Bonjour ! Audrey aka 36 15 Cosméto, enchantée !

Il me manque juste 60 centimètres de longueur minimum et des litres de coloration. M'enfin... Je vous ferai quelques posts de temps en temps à la recherche du roux parfait, moins rouge que celui d'Ariel quand même. 


Autant te dire que je déteste méprise cette pouffiasse jeune demoiselle

Histoire de faire un peu plus réaliste, je me suis fixé ça comme objectif capillaire secondaire :

Sans la frange hein. Ca va pas non !

Allez, bien bonne journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire